CHATEAU-GOMBERT MARSEILLE 13013

2015/2017 (étude urbaine pré-opérationnelle) 

Extension du technopôle de Château-Gombert

GROUPEMENT : CONSEIL URBAIN mandataire, KAX urbanisme, ILEX Paysage, ADRET BET environnement, LIVEO BET hydraulique, TRANSMOBILITES BET mobilités déplacements, KALUTERE POLIS développement économique et NATURALIA BET environnement

MAITRISE D'OUVRAGE : Ville de Marseille

La frange nord de la ZAC de Château-Gombert a été ciblée de longue date (SCOT, PLH, PDU, PLU) comme un secteur charnière important dans la structuration de cette partie de Marseille. Situé en interface nord-sud entre le technopôle et le village de Château-Gombert, ce site a également une vocation de liaison est-ouest primordiale en matière de déplacements (Linéa – U4D). Ce rôle d’interface est caractéristique de ce territoire et se décline sur une palette extrêmement complète des thématiques de l’aménagement :

  • Les déplacements métropolitains (est-ouest) et la trame de proximité (nord-sud) ;

  • L’appui au développement technologique et la demande locale ;

  • La structuration urbaine d’ensemble et la couture avec le tissu villageois et agricole historique ;

  • Le grand paysage, les trames bleues et vertes et l’insertion d’infrastructures majeures ;

  • Un programme balayant le grand bâti à vocation d’activité et le petit habitat individuel dense ;

  • Une vocation métropolitaine et un nécessaire souci du respect des attentes locales ;

La multiplicité des échelles de réflexions et d’enjeux parfois contradictoires donne à cette mission un niveau de complexité passionnant qui induit de mobiliser une grande variété d’expertises. Cette richesse a été anticipée dans la mission que la Ville de Marseille souhaite confier à une équipe pluridisciplinaire. Il s’agit d’une étude urbaine véritablement pré-opérationnelle permettant d’engager la mise en œuvre du futur projet comme le soulignent les objectifs affichés et la forme même du cahier des charges.

La mission a ainsi pour objectif principal de concevoir l’urbanisation de la zone AU de 30 ha inscrite au PLU. Ce « terrain précieux », en dent creuse de l’agglomération marseillaise, est amené à jouer un rôle majeur dans le développement du territoire proche et au sein de l’agglomération.

LUCIE RABBAT ARCHITECTURE URBANISME